Jardin biologique et biodiversité

 

Jardin biologique et biodiversité dans Agriculture biologique img_6519-800x533-300x199

Les cultures bio devraient commencer au jardin. Quelques chiffres en introduction : (copiés ici)

 

« Chiffres concernant les jardiniers amateurs :

  • Près de 90% des français disposent d’un espace de jardinage lié à leur
    habitat principal et 17 millions de français disposent d’un jardin
  • 75% des Français jardinent mais le type de végétaux dont ils disposent varie
    (plantes d’intérieur pour 79% d’entre eux, jardin fleuri et arboré pour 66%,
    plantes de balcon et terrasses pour 60%, gazon pour 60% et potager pour 36%).
  • 5 à 20 variétés de végétaux sont cultivées en moyenne (Les légumes préférés
    sont la tomate, la salade et la pomme de terre. Pour les fruits, les cerisiers
    et les pommiers arrivent en tête).
  • Les jardins particuliers représentent la plus grosse proportion (2/3) des
    usages non agricoles de pesticides : usage de fongicides, insecticides et
    herbicides sur les allées, terrasses, pelouse, fleurs, potager, arbres et
    arbustes, plantes de la maison.

Sources :

Union des industries de la protection des plantes (UIPP), ministère de
l’Agriculture, INRA, CEMAGREF 2005, étude Ecophyto 2006 et Jardivert 2010. »

En effet, nombreux sont encore les particuliers utilisant soit du désherbant, soit des insecticides ou pesticides pour leur jardin, y compris le jardin potager, souvent dans l’ignorance ou la minimisation des risques réels encourus, pour eux et leur environnement.

C’est peut-être, et même sans doute, du à un manque d’information, de sensibilisation, et aussi à un manque de connaissances de ressources alternatives.

 

Beaucoup d’entre vous pensent peut-être  encore qu’un potager bio n’a que peu de chances de voir ses légumes arriver à maturité sans encombres et que les récoltes risquent de ne pas être abondantes ?

Il n’en n’est rien … Un potager bio est avant tout un endroit sain où la vie est installée, et où animaux et végétaux se régulent et s’équilibrent naturellement. Encore faut-il connaître quelques astuces et obéir à quelques règles élémentaires …

accccc-800x533-300x199 dans écologie

Petit tour (non exhaustif) de quelques points importants !

- Un jardin plein de vie et avec suffisamment d’auxiliaires (insectes, abeilles …) est un jardin fleuri : pensez au plantes mellifères et très attractives pour les papillons et les abeilles comme la bourrache, l’hysope … Alterner plants potagers et fleurs peut également se révéler très précieux dans la lutte contre les maladies cryptogamiques (par ex le célèbre œillet d’Inde est un bon protecteur contre le mildiou)

- Deuxième point très important : penser aux rotations des cultures et aux associations de plantes, en utilisant par ex des tableaux tels que celui ci :

« ll y a 3 catégories de plantes : compagnes, amies et ennemies.

  • Compagne : la plante compagne favorise la croissance sans autre rôle particulier.
  • Amie : de nombreuses plantes peuvent être associées au regard de leurs besoins complémentaires dans l’espace et/ou dans la nutrition. Une plante amie a un rôle particulier, tel que le goût et la protection des ravageurs et maladies. Exemple, l’association maïs/haricot (ou pois) présente 2 associations bénéfiques : le maïs devient tuteur du haricot + le haricot apporte de l’azote au maïs.
  • Ennemie : une plante ennemie freine et empêche la croissance de certaines variétés de plantes.

associe2-300x187 dans Education à l'environnement(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

(tableaux du site plaisirs-nature.fr)

(source : voir ici )

- Le paillage, qui se pratique de plus en plus, est un bon moyen de limiter les arrosages, et donc le taux d’humidité sur le feuillage même des légumes, (une trop grande humidité augmente les risques de maladies telles que l’oïdium ou le mildiou), il permet de garder un sol sain (il empêche aussi la repousse des adventices et nous débarrasse de la corvée d’arracher les mauvaises herbes !), frais et il fera plus tard de l’humus lorsqu’il sera en décomposition, enrichissant ainsi naturellement le sol.

paillage-800x533 dans La vie au Clos Romain

- Si possible, selon les cas, il est très utile d’avoir autour du jardin des espaces fleuris naturellement, avec des fleurs sauvages, ou en tous cas différentes espèces, pour la biodiversité et le maintien sur place d’abeilles et d’insectes en nombre suffisant.

- De manière générale, un jardinier biologique aura tout intérêt à inviter dans son jardin certains prédateurs ou parasites pour contrôler les déprédateurs des cultures !

Pour cela, quelques astuces toutes simples et en plus amusantes à réaliser (de très bonnes activités à faire avec les enfants, qui apprennent en même temps une vie fascinante et insoupçonnée dans leur jardin !) :

 

 Construire des abris attirants les prédateurs intéressants, tels que les hérissons (un hérisson peut consommer jusqu’à 4 kgs de limaces par saison au jardin !), coccinelles, perce-oreilles (tous deux grands consommateurs de pucerons).

En images :

 

insec-800x533

Le classique pot à perce-oreilles ! Les perces-oreilles, qui vivent la nuit et aiment le jour les endroits sombres et tranquilles,  remplissent rapidement ces petits pots renversés remplis de paille. La paille est légèrement humidifiée puis tassée, et maintenue dans le pot soit par une ficelle soit par une tige. Le pot est ensuite placé dans les endroits ou les perce-oreilles sont nombreux, puis peu ensuite être déplacé sur les zones envahies de pucerons. Le problème sera rapidement réglé …

Le bas du pot suspendu doit être suffisamment bas pour que les perce-oreilles puissent en glisser facilement : disons que la paille peut toucher les feuilles des plantes à débarrasser des pucerons.

abri-800x533

Gîte d’hiver pour coccinelles : il s’agit d’imiter les interstices que trouvent les coccinelles dans les murs ou l’écorce des arbres.

A installer dans un endroit sec et bien ensoleillé, au sommet ou dans un tas de pierres, dès le mois d’août, lorsque les coccinelles se rassemblent.

Il est facile d’en fabriquer un, par manque de temps, j’ai acheté celui-ci sur le très bon site de la Ferme de Sainte Marthe.

hotel-800x533

Nichoir pour guêpes et abeilles solitaires (espèces pacifiques qui sont très utiles au jardin).

Ci-dessus une version achetée (également à la Ferme de Sainte Marthe) d’un mini hôtel, et voici une version plus rustique et encore en cours de construction, d’un (grand) hôtel à insectes :

hotel-a-insect-800x493

Il est loin d’être fini, mais sera prêt à la fin de l’été pour l’accueil de ses premiers pensionnaires.

Je me suis inspirée de celui-ci , sur le site de Terre Vivante :

imf_accroche_web_chemin_64_1223392116

 

Enfin, ne pas oublier que les jardins particuliers ont un grand rôle à jouer dans la protection de l’environnement et la défense de la biodiversité. Entretenir un jardin biologique, laisser pousser des fleurs sauvages, aménager de petits espaces pour les animaux, recultiver des plantes oubliées ou en voie de disparition … sont autant d’initiatives individuelles qui peuvent vraiment contribuer à la sauvegarde de bon nombres d’espèces animales et végétales.

(Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, mais sur le site de la Hulotte, vous pouvez commander des graines de cardère, cette superbe plante en voie de disparition et heureusement cultivée à nouveau par quelques poignées de personnes (dont les lecteurs de la Hulotte !)) :

cardere3_zoom-300x240

 

Quelques ressources, lectures utiles pour le jardin bio :

Pour débuter :

22850874_5867726

Ensuite :

jard
‘Jardin sauvage : comment aménager un terrain pour inviter la faune et la flore » – CPN

9782744906503fs

« Les insectes, amis de nos jardins » – Edition Edisud

livre_503
Un merveilleux livre sur l’Agroécologie : à lire d’urgence !

Et puis, en abonnement, l’excellente revue éditée par Terre Vivante, les 4 saison du jardin bio, une mine d’information tous les deux mois :

mag_vignette_150_1296832687-210x300

Bien sûr il y aurait des tas d’autres lectures et ressources de sites internet à noter ici, mais comme le temps me manque, je reviendrai prochainement sur le sujet et notamment sur la sensibilisation des enfants aux méthodes biologiques et à leur apprentissage de la faune et de la flore.

img_6404-800x533-300x199

 

 

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Découvrez le scrapbooking à... |
Doris |
VAR SALSA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de rap marocain
| ski , rando , photos haute ...
| piloumoi