Invitation à la prudence

 

Invitation à la prudence  dans Ca va mieux en le disant ... traittteeee

En cette saison de traitements à la vigne (et dans les autres cultures aussi sans doute), et particulièrement au cours d’une année comme celle-ci ou la météo difficile « inquiète » les agriculteurs, j’ai envie de relayer ici l’appel lancé par Guillaume Bodin – le réalisateur engagé du très beau film sur la biodynamie LA CLEF DES TERROIRS - :

 

 

 » TRAITEMENT INSECTICIDE DU VIGNOBLE en Saône-et-Loire et en Côte-d’Or …
ATTENTION AUX ENFANTS, CHIENS, CHATS, PERSONNES se promenant dans le vignoble ces prochaines semaines. De gros risques d’intoxication aux produits chimiques organo-phosphorés et aux pyréthrinoïdes pouvant avoir des conséquences graves sur la santé. A PARTAGER AUTANT QUE POSSIBLE TOUT LE MONDE DOIT ÊTRE INFORMÉ. Ces traitements obligatoires aux insecticides font suite à la présence d’une maladie nommée « LA FLAVESCENCE DORÉE » : http://fr.wikipedia.org/wiki/Flavescence_dorée
Il est à noter que les insecticides avaient presque disparu de l’artillerie lourde utilisée par les viticulteurs car jugés néfaste pour l’environnement, la faune ainsi que la santé des utilisateurs, salariés et riverains du milieu viticole. RECOMMANDATIONS :
- Évitez de vous promener dans les vignes bourguignonnes entre mi-Juin et mi-Juillet 2013 (ceci comprend les lieux touristiques tels que Clos Vougeot, Roche de Solutré, Voie Verte, Route des Vins de Bourgogne …)
- Assurez-vous que vos enfants soient protégés des émanations du vignoble (à plus de 250 mètres des vignes ou à l’intérieur. Vérifiez que les instituteurs(rices) soit informés(ées) afin d’aménager les récréations et les sorties …)
- Assurez-vous que vos animaux domestiques ne se promènent pas dans le vignoble (ils risquent de ramener ces produits directement chez vous, les chats et les chiens peuvent être sujet à des intoxications graves : http://www.bcfi-vet.be/fr/frinfos/frfolia/03FVF3b.pdf)
- Pour les riverains, assurez-vous de bien fermer vos fenêtres, ne pas faire sécher votre linge à l’extérieur … Ces traitements obligatoires du vignoble font suite aux arrêtés préfectoraux signés par Messieurs les préfets : François PHILIZOT (précédent préfet de Saône-et-Loire), Pascal MAILHOS (préfet de Côte-d’Or), Raymond LE DEUN (préfet de l’Yonne).
Pour toutes informations complémentaires reportez-vous au site internet mis en place par les préfectures : http://www.stop-flavescence-bourgogne.fr/
Pour toutes informations concernant l’exposition aux pesticides chez les salariés viticoles et les riverains vivant au cœur du vignoble reportez-vous à l’étude : http://www.generations-futures.fr/2011generations/wp-content/uploads/2013/02/Rapport_cheveux_final_bd.pdf « 

Guillaume a lancé cet appel concernant la Bourgogne car il connait bien la région, mais évidemment le problème des insecticides et des anti fongiques s’étend bien au-delà et les recommandations très justes doivent être suivies partout …
Dans le bordelais, l’inquiétude monte également :

Publié le 27 juin 2013                                                                           

784px-Crop_Duster

Le Préfet de la Région Aquitaine, invoquant les conditions météo et notamment les pluies abondantes qui éprouvent la vigne a autorisé ce lundi l’épandage aérien d’intrants chimiques sur plusieurs parcelles viticoles. Selon les informations communiquées par la Préfecture plusieurs demandes de régime dérogatoire d’épandages par voie aérienne sont actuellement à l’étude.

Sous réserve de confirmation, le produit autorisé à l’épandage serait un anti-fongique : le Profiler de la firme Bayer. A l’examen de la fiche sécurité de ce produit, il apparaît que celui-ci est « très toxique pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l’environnement aquatique » mais également pour la santé humaine.

Selon l’article 10 de l’Arrêté du 31 mai 2011 relatif aux conditions d’épandage des produits mentionnés à l’article L. 253-1 du code rural et de la pêche maritime par voie aérienne, le donneur d’ordre doit porter au préalable à la connaissance du public la réalisation d’un épandage aérien au plus tard 48 heures avant le traitement, et notamment demander l’affichage en mairie de ces informations.

Alors que de nombreuses études scientifiques montrent que les conséquences sanitaires et environnementales de l’utilisation d’intrants chimiques sont importantes dans les zones de vignoble, EELV dénonce l’absence d’information de la population sur la dangerosité de ces opérations. Il est grand temps de reconsidérer avec sérieux l’octroi de ces dérogations car la santé de la population et de notre environnement en dépend. Une mission commune d’information du Sénat sur les pesticides et leur impact sur la santé, impliquant des sénateurs représentant tous les groupes politiques a d’ailleurs rendu un avis le 10 octobre dernier recommandant de « mettre fin aux dérogations à l’interdiction d’épandage aérien des pesticides ».

EELV réaffirme sa vive opposition à ces pratiques dangereuses et interdites, au niveau européen par la Directive de 2009 (n°2009/128/CE) et au niveau national par l’article 103 de la loi Grenelle 2 de 2010 et appelle à une mobilisation citoyenne pour empêcher ces pratiques. »

 

 

(Aux dernières nouvelles, il se peut que les exploitants renoncent à cet épandage aérien : espérons le vivement pour les riverains)
Dans ces deux cas, la Bourgogne et le Bordelais, les médias ont été alertés et l’opinion publique a été sensibilisée parce qu’il s’agissait d’épandages aériens (interdits depuis 2009 mais réalisables sur dérogation). Mais la plupart du temps, nul ne songe aux dangers des insecticides, herbicides et anti fongiques répandus depuis le début du printemps sur vignes, les champs, dans nos sols …
Peut-être manque t-on encore d’informations sur les pesticides ?

A lire, l’article très complet de Wikipédia sur les PESTICIDES
 
 Lors de mes déplacements en voiture je vois beaucoup d’attitudes dangereuses telles que :
- Jogging pratiqué au bord des vignes ou parfois même dedans ! (Or lorsque vous sortez du travail et partez courir vous ignorez totalement si une ou deux heures auparavant l’agriculteur n’était pas en train de traiter cette parcelle : pour les phytosanitaires il existe un délai avant d’entrer à nouveau dans les champs traités (« Le délai de réentrée est la période à respecter entre l’application de pesticides et le retour à des activités sur le site préalablement traité. Le respect d’un tel délai est très important pour éviter les risques d’exposition cutanée et, à un moindre niveau, respiratoire. Dans le cas où un travailleur devrait retourner sur un site avant l’expiration du délai recommandé, il devrait toujours porter les équipements de protection individuelle appropriés. »)
- De même, j’ai vu pas plus tard qu’hier un père de famille amener ses enfants se promener dans des vignes … Quand on connait la durée de rémanence des pesticides, cela fait froid dans le dos de voir des personnes marcher dans les flaques d’eau des parcelles, parfois cueillir quelques fleurs rescapées …
Bref, je recommande plus que jamais la plus grande prudence à l’égard des champs cultivés, vergers et vignes qui ne sont pas en bio (en général, si des taches oranges puis jaunes ont brûlé l’herbe au pied des souches, il s’agit de vignes désherbées dont on peut supposer qu’elles seront également traitées aux anti fongiques et insecticides) : ne pas faire son jogging à proximité, ne pas y amener ses enfants, se tenir à l’écart lors des traitements … C’est tellement évident mais on n’y pense pas toujours.
traittt Ecologie dans écologie
Je finirai par cet article édifiant (et effrayant) :
« Les Français sont davantage contaminés par les pesticides que les Allemands, les Américains ou les Canadiens. C’est ce qui ressort d’une étude révélée vendredi par l’Institut national de veille sanitaire (INVS) et réalisée dans le cadre d’une grande enquête sur la nutrition et la santé des Français réalisée en 2006-2007.         Pour la première fois l’INVS a mesuré la concentration de pesticides dans notre organisme. En se basant sur un échantillon de 400 personnes, les résultats des études de concentrations urinaires révèlent des niveaux de pesticides particulièrement élevés.L’INVS estime qu’une « attention particulière doit être portée aux pesticides organophosphorés et pyréthrinoïdes pour lesquels les niveaux français semblent être parmi les plus élevés en référence à des pays comparables« . « La consommation de certains aliments et l’utilisation domestique de pesticides (traitements antipuces ou dans un potager) influençaient de façon notable les concentrations« , ajoute l’INVS.

Plus de 90% des pesticides sont utilisés dans l’agriculture

Enfin, si la concentration moyenne de PCB a été divisée par trois en 20 ans (1986-2007) dans les analyses de sang, il y a encore 13% des femmes en âge de procréer (18-45 ans) et moins de 1% des adultes, qui avaient en 2007 des niveaux supérieurs à ceux recommandés par les autorités sanitaires.

Plus de 90% des pesticides sont utilisés dans l’agriculture, le reste par des jardiniers amateurs et pour usages collectifs, comme les voies ferrées. Ces derniers mois plusieurs études ont révélé les risques de l’exposition aux pesticides, en particulier chez les agriculteurs et les viticulteurs. Mi-mars 85 médecins limousins signaient un appel contre les pesticides : trop de « signaux de danger sont au rouge : cancers, maldie de Parkinson, troubles de la fertilité… » 

source : France Info

 

Alors, à quand un réveil des consciences ? A quand un gouvernement qui prend réellement position et qui encourage les pratiques biologiques, qui soutient réellement le développement d’une agriculture enfin propre et durable ?

Comment faire sortir les agriculteurs du paradigme dans lequel ils sont emprisonnés, parfois bien malgré eux, et qui les contraint à produire toujours plus, plus vite, et plus mal, au détriment de la santé ? Quand cessera l’industrialisation de l’agriculture pour qu’on se penche sur les valeurs nécessaires de l’agro écologie ?

Le bon sens parviendra t-il à freiner les lobbys destructeurs de notre environnement ?

Une dernière nouvelle, lue ici, n’est pas très encourageante : « Consécration pour les partisans des OGM : l’une des têtes pensantes de Monsanto, Robert T. Fraley, a reçu le 17 juin dernier, le World Food Prize (Prix mondial de l’alimentation)2013. »

La nouvelle m’a fait bondir …

ogmm

 

 

Mots-clefs :

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Découvrez le scrapbooking à... |
Doris |
VAR SALSA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de rap marocain
| ski , rando , photos haute ...
| piloumoi