Le palissage, qu’est ce que c’est ?

Avez-vous remarqué que certaines vignes sont sur « fil » (on dit alors qu’elles sont « palissées »), d’autres, non ? Savez-vous pourquoi ?

C’est tout simplement la différence entre les cépages … Certains, comme le Grenache par exemple, sont des cépages à port érigé : c’est-à-dire que leurs rameaux, puis leurs sarments, se tiennent droits et ne retombent pas. En général, ces cépages sont plus solides et moins sensibles à la casse au vent que les autres.

Ces autres cépages sont à port retombant , c’est-à-dire, comme le nom l’indique, qu’il retombe ! Le palissage, (donc les fils) sert alors à maintenir la végétation droite et, ainsi enlacée, elle est en plus protégée du vent et risque moins de se casser …

Vous allez me dire, mais pourquoi ne pas laisser la vigne retomber ?

Déjà d’une part pour éviter qu’elle ne se casse, entraînant une perte significative des rameaux et donc forcément moins de récolte, et puis aussi parce qu’une végétation qui tombe forme un amoncellement de rameaux, de feuilles, de raisins qui auront bien du mal à voir la lumière du soleil et à mûrir ! Et je ne vous parle pas du nid idéal d’humidité pour le développement des maladies dues aux champignons (mildiou, oïdium, botrytis …)

Bref, ces fils nous donnent quand même bien du travail … Mais avec une Syrah qui est tellement fragile par exemple et bien c est impossible !

Nous les descendons donc dès la fin de la taille (ils doivent être attachés au pied des souches pour ne pas gêner les labours, si on se prend le cadre dedans il y en a pour une demie heure de casse tête à tout décrocher !), puis, ils sont ensuite remontés au fur et à mesure que la végétation grandit afin de suivre la croissance du végétal.

013.jpg

Bien sûr, ces fils c’est toute une installation : ici, deux hauteurs pour suivre parfaitement la croissance d’une Syrah très vigoureuse. Un palissage plus haut, bien pensé, et une taille adaptée, garantissent une bonne surface foliaire exposée, donc, une bonne photosynthèse, donc … une bonne croissance, et une bonne maturation des raisins !

Mais le « remontage » des fils ne se fait jamais sans mal et c’est souvent l’occasion de nombreux casse tête très énervants (fils emmêlés entre eux, fils cassés par la machine, fils tordus, etc, etc).

012.jpg

Dans nos vignes en coteaux : des heures de montées et descentes de fils ! De quoi bien dormir le soir !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Découvrez le scrapbooking à... |
Doris |
VAR SALSA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de rap marocain
| ski , rando , photos haute ...
| piloumoi