Figues et figuiers

LE SAVIEZ-VOUS ?

Voici quelques informations sur les figuiers et les figues …

1) Le figuier est une espèce végétale qui a pour nom latin « Ficus Carinas« .
Vous avez compris que le figuier est de la même famille que votre ficus d’appartement !

2) Vous n’avez jamais vu de fleurs de figue ? C’est normal ! Les fleurs sont « cachées » à l’intérieur des figues en formation.

Comment se fait alors la fécondation des figues ?
Fleurs mâles et fleurs femelles ne sont pas dans les mêmes figues, et de toute façon ne fleurissent pas en même temps. La fécondation ne peut donc passe faire de cette manière, il faut une intervention extérieure !
C’est le blastophage, sorte de petite « guêpe du figuier » qui s’occupe de la fécondation des figues …
La femelle blastophage entre dans les figues en fleur pour y pondre ses larves. Mais à son entrée, elle est recouverte du pollen de la figue mâle où elle se trouvait quand elle a été fécondée par les blastophages mâles.
Elle est donc involontairement la messagère de ce pollen indispensable à la formation des figues.
Mais, heureusement pour nous, la femelle ne va pas pouvoir pondre dans toutes les figues, car deux sortes de figues existent, dont seule la forme intérieure des fleurs diverge :
- Le figuier comestible (dans lequel le blastophage ne pourra pas pondre)
- Le figuier non comestible, dont les figues sont appelées « figues pouponnières », car elles servent à élever et nourrir les blastophages pondus.

3) Le cycle des figuiers mâles et femelles :

- Novembre à mars -
Les figuiers ont perdus leurs feuilles.
On peut s’apercevoir des bourgeons, c’est le stade « grain de poivre ».
Le figuier mâle n’a pas de cicatrices de fruits tombés sur son rameau et il porte des figues plus petites que celles que l’on mange : des « mammes », dans lesquelles des larves de blatophages vont passer l’hiver …
Le figuier femelle n’a pas de figues et montre sur ses rameaux des cicatrices de fruits très visibles.

- Mars/avril -
Les bourgeons s’ouvrent avec la montée de la température.
Les figuiers mâles ont leurs figues bien vertes et bien visibles.
Les figuiers femelles ont des figues au stade « grain de poivre ».

- Mi mai à juin -
Les rameaux ont bien poussés et les feuilles sont ouvertes et déjà grandes.
Sur les figuiers mâles, les « mammes » sont à maturités, mais ne vous y trompez pas, elles sont impropres à la consommation !
Les figuiers femelles ne sont pas porteurs de figues (sauf quelques rares figues fleurs), mais à l’aisselle des feuilles, se développent les premiers bourgeons de figue !

- Mi juillet -
Les figuiers mâles ont des figues mûres non comestibles.
Si on les observe de très près, on peut voir les femelles blastophages en sortir, les ailes pleines de pollen.
Elles s’en vont polliniser les figues femelles (qui à ce moment de l’année sont justement vertes et odorantes, très attirantes pour les blastophages …)

- Début août -
Les figuiers mâles commencent à voir tomber leurs figues.
Les figuiers femelles dorent les leurs au soleil, c’est le début du lent mûrissement de nos bonnes figues !

- Septembre -
On distingue sur les rameaux des figuiers mâles les cicatrices des figues tombées.
Sur les figuiers femelles, les figues ont pris leur teinte violacée.

4) Récolte des figues : fin août/septembre/octobre

5) Quelles sont les maladies du figuier ?

- La principale ennemie du figuier est la mouche de la figue, appelée « mouche noire des figues » ; elle peut entraîner une chute de 60% des fruits !
On constate sa présence par des petits asticots blancs, larves issues des pondaisons des mouches dans les fruits.
Ces figues attaquées se dessèchent et tombent …

- La mosaïque
Maladie d’origine virale qui donne des taches d’huile sur les feuilles, taches vert/jaune, et dans certains cas déforme les feuilles.
Maladie due au virus « fig mosaic« , transmis par un acarien « Acarius Ficus » qui entraîne la chute prématurée des feuilles et des taches sur les fruits, alors sérieusement endommagés.

- La « cochenille tortue » ou « ceroplaste des figuiers« 
Parasite des figuiers qui donne naissance à d’importantes croûtes sur les rameaux, les plus fragiles peuvent mourir ; affaiblissement général de l’arbre.

- Les chenilles (teigne du figuier)
Elles creusent des galeries dans les feuilles, celle-ci se dessèchent et tombent, nuisant ainsi à la bonne photosynthèse de l’arbre.

- Le pourridié des racines
En présence de nematodes (petits vers du sol), altération des racines entraînant un dépérissement de l’arbre.

- La pourriture grise
Due à « Botrytis Cinerea« , le fameux champignon, entraîne le noircissement et le dépérissement des bouquets floraux.

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Découvrez le scrapbooking à... |
Doris |
VAR SALSA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de rap marocain
| ski , rando , photos haute ...
| piloumoi